Rechercher
  • Laetitia Azorin

L'armoise et la moxibustion



Minute botanique

L’espèce utilisée en moxa est l’armoise commune : Artemisia Vulgaris.



L’armoise commune est une plante herbacée vivace de la famille de l’estragon, l’absinthe ; le génépi. Elle pousse partout en France en touffe au bord des chemins. Ramifiée, elle émet une dizaine de tiges rougeâtre et cannelés d’ 1.5 m en moyenne, porte des feuilles dentées, vert sombre sur le dessus et blanches cotonneuses en dessous,

un peu aromatique au froissement, elle dégage un parfum rappelant les chrysanthèmes.

Elle fleurit en grappe. Les sommités fleuries se récoltent en juin-juillet.

Ne pas confondre avec Artemisia Annua connue en médecine traditionnelle pour la lutte contre les parasites et qui a fait l’objet d’un prix Nobel dans le cadre de la recherche de traitement contre le paludisme.

Armoise : histoires et légendes

De nombreux proverbes populaires préconisaient aux jeunes filles qui allaient devenir femmes de porter dans le pli de la chemise comme une amulette, en effet l’armoise favorise l’apparition des règles, ses vertus sont puissantes, des précautions d’usage sont à prendre

Aussi appelé herbe de la Saint Jean, Artemisia vient d’Artemis, la déesse grecque de la nature sauvage, de la chasse et des accouchements. La légende raconte que la déesse avait pour mission de secourir les femmes dans les troubles des règles, de la ménopause.

L’armoise est une plante féminine.

Au moyen âge, on jetait des couronnes d’armoise au feu de la Saint-Jean afin d’être immunisé toute l’année. Elle était utilisée en litière dans les écuries pour se débarrasser des punaise et puces.

Les pèlerins partant pour Saint Jacques de Compostelle, la mettaient dans leurs chaussures pour soulager leurs pieds et éviter les morsures de serpent.


Les vertus selon la tradition chinoise "Ai Ye"

Dans les pratiques traditionnelles chinoises, l’armoise a été choisie pour sa propriétés à dégager une température avoisinant les 830 degrés. En incandescence l’armoise exerce une photo-stimulation comparable à celle des ultraviolets, des rayons X et des radiations du radium. Cette chaleur a une action anti inflammatoire due à des hétérosides contenus dans la plante. Elle dégage de nombreuses substances actives en brûlant.


De l’armoise à la moxibustion

Il existe plusieurs manières de préparer l’armoise, en vrac. La récolte des sommités est privilégiée et

après les avoir séchées au moins 5 ans, fleurs et feuilles sont broyées.

Le vrac fabriqué est utilisé selon diverses techniques souvent liées à leurs origines.

Le vrac peut être roulé en forme de grain de riz, de cônes, ceux-ci pouvant être appliquée sur un onguent, une tranche de gingembre, d’ail pour renforcer l’action chauffante de l’armoise.

L’armoise peut être conditionnée comme un cigare dont le bout incandescent est approché du point d’acupuncture à stimuler.


Les indications

La moxibustion est une technique qui utilise la chaleur dégagée par la combustion de l’armoise par une action de tonification ou de dispersion des points spécifiques d’acupuncture selon les besoins.

Cependant elle est utilisée dans les maux en stimulant et régulant l’énergie. Les indications sont larges mais dépendent du diagnostic de départ :

récupération musculaire, constipation, crampes, douleurs musculaires articulaires, insomnie, piqûres d’insectes.

LE CABINET

Les Méradoux

63160 Egliseneuve (Billom)

HORAIRES

Du lundi au vendredi

Uniquement sur rendez-vous

CONTACT

© All right reserved Laetitia Azorin - Mentions légales - design by frenchaffair.fr

  • White Facebook Icon
  • Blanc LinkedIn Icône
  • Blanc Icône Instagram